Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Trouble digestif fonctionnel ou «TDF»

Trouble digestif fonctionnel ou «TDF», (au même titre que la diarrhée, la constipation, les douleurs abdominales, les ballonnements…), les symptômes de la fermentation intestinale se traduisent par une langue chargée, des troubles du sommeil, et bien entendu, une digestion paresseuse. Quant à ses causes, la fermentation intestinale est due et surtout intensifiée par les produits laitiers et le lait (bien entendu). A cela, s’ajoutent le stress, se mauvaises habitudes alimentaires, ainsi qu’une hygiène de vie déplorable. Que faut-il faire dans ces cas-là ? Toute personne sujette à une fermentation intestinale doit suivre une hygiène de vie saine. Pour ce faire, il est nécessaire de prendre des repas équilibrés et à des heures précises, accompagnés de fruits et de légumes.

dyspepsie_troubles_digestifs_fonctionnels_pm-1.jpgAu cours du repas, le fait de mâcher lentement les aliments est très important. En ce qui concerne l’hygiène de vie, il nécessaire de respecter un intervalle de 2 heures, après le dîner avant d’aller se coucher, de se fixer des moments fixes pour aller à la selle (au réveil le matin, et après le petit déjeuner par exemple), d’accorder de l’importance à l’exercice physique (vélo, marche à pied…), de s’hydrater régulièrement (au moins 2 litres d’eau par jour et ce, préférablement entre les repas). Ce qu’il ne faut surtout pas faire, c’est de consommer des aliments très chauds et très froids, mais aussi, des boissons gazeuses et la gomme à mâcher car, ceci favorisera l’augmentation de la quantité d’air absorbée et ainsi, la dilatation des intestins et de l’estomac. Quels peuvent en être les traitements adaptés ? Dans le cadre de la phytothérapie, le traitement de la fermentation intestinale se traduit par le charbon végétal (Bifidobactérium et Acidophilus), le romarin ou «carduus marianus», le «romarinus».

En ce qui concerne le charbon végétal, il est utile pour le traitement des troubles digestifs et du transit du fait qu’il élimine l’aérophagie, les gaz intestinaux, les nausées, la mauvaise haleine… occasionnés par la fermentation intestinale. Quant à l’homéopathie, se sont le «lycopodium», le «chelidonium» (à prendre 4H avant chaque repas en vue de d’inhiber la mauvaise haleine) qui seront prescrits ! Entre autre, les vertus du miel ne seront pas à négliger ! Riche en en sels minéraux dont le fer, le phosphore, le calcium… le miel est d’une grande utilité pour stimuler l'hémoglobine, et inhiber la fermentation intestinale, sans négliger son rôle dans la croissance et à la fortification d’un squelette de l’individu. Cependant, dans le cas où la fermentation intestinale chez le sujet est associée à une constipation, il est nécessaire de savoir que, comme traitement, l’argile blanche, la poudre de kaolinite et le rhodiola seront d’une grande utilité.

Source :http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=dyspepsie_troubles_digestifs_fonctionnels_pm

http://www.mr-plantes.com/2016/01/rhodiola/

 

Les commentaires sont fermés.